Les complotistes sont apparemment plus susceptibles, statistiquement, d’avoir le sentiment de ne pas avoir réussi leur vie.

Dans le cadre de la grande enquête d’opinion Conspiracy Watch – Fondation Jean-Jaurès publiée la semaine dernière, nous avons cherché à éprouver l’hypothèse d’une corrélation entre sentiment d’échec personnel et adhésion aux théories du complot, que les chercheurs en sciences politiques Joseph E. Uscinski et Joseph M. Parent ont également explorée dans leur livre, American Conspiracy Theories (Oxford University Press, 2014).

Pour ce faire, nous avons demandé aux sondés si, dans l’ensemble, ils diraient qu’ils ont réussi leur vie. 26% d’entre eux répondent par la négative à cette question (21% « non, plutôt pas » et 5% « non, pas du tout »).